Célébration de l’Indépendance

ICDC de Cité Martial réitère sa demande pour un terrain

La célébration de la fête de l’Indépendance a débuté avant le 12 mars dans les quartiers de Port-Louis et ailleurs à travers le pays. C’est dire le sens de patriotisme dont font preuve les Mauriciens en général.

Ainsi le 10 mars dernier, le ‘Islamic Centre for Disabled Children’ (ICDC), sous la direction de Mme Salima Alleemudder, a tenu à célébrer la fête de l’Indépendance au Centre polyvalent de St. François Xavier. Quelque 200 personnes étaient présentes pour l’occasion – parents, enfants et autres invités.

Invité à prendre la parole, le conseiller municipal, Fritz Thomas, a d’emblée exprimé son appréciation quant au travail admirable effectué par Mme Alleemudder et son équipe pour assurer un peu de bonheur aux enfants handicapés à leur charge. M. Thomas s’est dit agréablement surpris par l’enthousiasme et la bonne humeur de ces enfants.

Lors de son intervention, le ministre des Terres et du Logement, M. Asraf Dulull a également félicité Mme Salima Alleemudder pour son esprit d’abnégation et son sens du devoir à l’égard des défavorisés de la société. Le ministre, également député de la circonscription, devait avoir un mot spécial pour les enfants handicapés de toute l’île Maurice. Il devait aussi laisser entendre que le gouvernement est toujours disposé à prêter une oreille attentive pour venir en aide à ceux qui méritent les subventions de l’Etat.

Quant au vice-Président de la République, Raouf Bundhun, il devait révéler à ceux présents que c’est lui qui avait recommandé le nom de Mme Alleemudder à l’ancien PM Bérenger en vue de l’octroi d’une décoration de la République. C’est ainsi qu’en 2005, l’Etat devait récompenser Mme Alleemudder en incluant son nom sur la liste de ceux et celles qui méritaient d’être élevés au statut de MSK. Le vice-Président devait aussi évoquer à nouveau la demande faite par la direction du Centre de Cité Martial depuis 2002 pour que le gouvernement cède une portion de terrain situé à l’arrière du ‘Centre’. Cela en vue de la construction d’un jardin d’enfants. Le ministre Dulull, présent sur l’estrade, devait même rassurer que le dossier à cet effet est fin prêt et la demande a été approuvée.

Rappelons que le ICDC fut fondé le 1er juillet 1998. Il compte actuellement une trentaine d’enfants qui souffrent d’un handicap mental. Ces derniers sont pris en charge par 5 enseignantes spécialisées ayant eu une formation appropriée à cette fin. Ainsi, leur scolarisation est assurée par des personnes compétentes pour l’encadrement des enfants autrement capables.

Il convient de souligner qu’un hommage spécial a été rendu au feu Dr. Oomar Uteem – que les enfants connaissaient bien pour ses fréquentes visites et les consultations médicales.

Mme Salima Alleemudder, la directrice du ICDC n’a0 pas manqué de remercier chaleureusement à la fin de la petite fête, la mairie de Port-Louis, les différents sponsors, le ministre Dulull ainsi que le vice-Président Bundhun et tous ceux qui ont aidé d’une manière ou une autre à faire de cette célébration un succès.

 

L.L

Deisgned & Developed by Mauriweb Network Services, Maintained by Star © 2001