Nouvelle manifestation au collège Aleemiah

Des incidents opposant direction du collège Aleemiah aux élèves de cette institution avaient eu lieu en août 2006. Le Dr. Hussein Subratty fut délégué par le gouvernement pour agir comme médiateur afin de ramener le calme au sein de ce collège de Phoenix. Ayant écouté toutes les parties concernées, le conférencier de l’Université de Maurice devait soumettre un rapport. Ce qui eut pour résultat immédiat de décanter la situation.

Toutefois, vendredi dernier après les classes, une manifestation pacifique a eu lieu dans les rues de Phoenix. Ainsi, des élèves - garçons et filles, des anciens élèves et enseignants étaient présents pour exprimer leur désaccord quant à la manière dont cet établissement est gérée. En outre, les manifestants souhaitent que les recommandations du rapport Subratty soient mises en application.

Le ministère de l’Education n’est pas resté indifférent aux remous qui ont lieu actuellement au collège Aleemiah. C’est ainsi que le ministre Gokhool a fait parvenir une correspondance à l’intention des élèves en vue de les dissuader d’exprimer leurs divergences en public. Mais c’était en vain !

Version de la direction

Toutefois, la direction du collège donne une toute autre version pour expliquer les raisons ayant motivé la manifestation de vendredi dernier. Selon le manager, M. Saoud Saumtally, la responsable de ces incidents ne serait autre qu’une société musulmane ayant pour nom la « Halkae Quadria Ishaat-I-Islam» . Les élèves sont-ils victimes d’une sournoise power-game pour le contrôle de cette institution? Pour M. Saumtally, la société musulmane pointée du doigt veut à tout prix prendre la direction du collège Aleemiah. M. Saumtally, cependant est disposé à écouter les doléances et prône le dialogue plutôt que la confrontation.

Pour sa part, le syndicaliste Yahya Paraouty, actuel président de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) a laissé entendre que le ministère de l’Education devrait sérieusement envisager l’institution d’une table ronde pour trouver une solution durable au malaise qui règne au sein de cette institution. Le syndicaliste souhaite également qu’un accord de principe soit signé en direction du collège et les représentants des employés. Cela, en vue de sauvegarder leurs emplois si les choses devaient s’envenimer.

Recommandations appropriées

On doit concéder que le médiateur, le Dr Hussein Subratty, avait fait les recommandations appropriées pour mettre fin à la crise à l’époque. Il avait même insisté sur des mesures urgentes pour éviter que la situation ne s’empire. Une de ses autres recommandations préconise que l’institution de Phoenix opère désormais sous une nouvelle administration mais, on peut déplorer une certaine lenteur administrative à ce sujet. Certaines personnes sont-elles si influentes au sein du ‘Board’ pour user des tactiques dilatoires afin de ralentir le processus de mise en application des recommandations du médiateur Subratty ?

Il convient de déplorer la gestion de nombre de nos institutions privées par des personnes qui ne sont pas issues du monde éducatif. Le collège Aleemiah connaît-il des soubresauts du Board ? Peut-être a-t-on trop vite fait fi des conseils judicieux du Dr. Subratty, médiateur approché par le gouvernement pour faire revenir le calme en août 2006.

Une lueur d’espoir subsiste-t-il toujours pour apaiser la colère des étudiants/étudiantes du collège Aleemiah ? Ces derniers fustigent tant l’ingérence régulière de M. Joonas que l’indécision du ministère de l’Education à régler leurs problèmes. Nous avons essayé d’avoir le point de vue de M. Joonas à cet effet, mais en vain.

Pour sa part, le Dr Hussein Subratty a tout de suite réagi à notre appel téléphonique. Il a laissé entendre qu’il est toujours à la disposition du GM pour donner un coup de main afin que la situation puisse évoluer positivement.

 

Louckman Lallmahomed

Deisgned & Developed by Mauriweb Network Services, Maintained by Star © 2001