Portable ou porteur d’infidélité ?

Assise devant la télé, Madame envoie et reçoit des messages par rafales.  Elle se focalise sur son téléphone portable, et  en attendant sa ‘réponse’, elle tient son objet fétiche fermement. Elle a le regard lointain. Elle ignore ce qui se passe sur le petit écran. A la première vibration, elle clique pour lire sans écarquiller les yeux la fameuse réponse à sa question. Monsieur, les jambes croisées nerveusement, le regard furibond, ne s’explique pas cette frénésie.  Il épie sa chère moitié, devenue accro ‘téléphonique’, ou ‘téléphomane’ invétérée, et a bien envie de lui poser quelques questions sur ‘sa correspondante’ qui s’avère souvent être un homme. Elle est très évasive sur le sujet. Elle précise souvent que c’est une amie, comme pour rassurer son conjoint qui, ces derniers temps, est devenu très soupçonneux, d’autant plus qu’elle garde son portable sur elle même quand elle va aux toilettes et dans la salle de bains. Le soir, avant de se mettre au lit, Madame tient à ‘delete’ tous les messages reçus ou envoyés. En sus de cela, quand elle n’éteint pas son téléphone, elle le garde tout près d’elle, sous son oreiller.

Monsieur avoue : «Mo crane manzé ! … » Il est misérable. Il se sent cocu. «Ki cène-la li kapav pé sms coumsa ?», se demande-t-il anxieusement. Il a parfois l’envie d’arracher ce maudit portable des mains de sa femme qui, remarque-t-il, s’est effectivement éloignée de lui ces derniers temps. Il note aussi que quand le petit appareil est ‘on charge’ il est sur le ‘off mode’. Un jour, fortuitement, il croise le facteur devant sa porte. Celui-ci lui remet son courrier, y compris la facture de téléphone de Madame. Arrivé au bureau, il l’ouvre craintivement. Ses mains tremblent même. Il scrute toutes les feuilles et constate ahuri que des vingtaines de fois, quotidiennement, sa femme est en contact avec un numéro particulier. Ce qui le consterne, c’est que pendant le jour elle appelle sur ce numéro et, la nuit, elle envoie des sms. Pourquoi ? Les rares coups de fil passés le soir sont courts, moins d’une minute généralement, alors que les conversations du jour sont bien longues !

A qui s’adresse-t-elle ainsi ? Pourquoi tout le temps ce satané numéro ? Finalement, après sa petite enquête, Monsieur découvre que le correspondant de sa femme n’est autre qu’un ‘ami’. Contrairement au type qui avait ‘limogé’ sa femme sur le champ quand il l’a surprise en train d’envoyer des sms sous la couette, celui-là reste  muet, comme paralysé. Il n’ose prendre aucune action draconienne. Il préfère se draper dans un silence honteux qui pourtant fait beaucoup de bruit dehors.

L’histoire de cet homme est semblable à d’autres qui se jouent ailleurs, où les scènes d’explications et de colère sont indescriptibles. Il y a bagarres, séparation,  divorce …

Le téléphone portable est devenu un phénomène social avec les avancées technologiques. On prend des photos, on filme, regarde des clips, envoie des images obscènes … Et ça cogne aussi, dans les ménages, mettant en péril le bonheur conjugal et le foyer familial.

Le téléphone portable renferme d’incroyables secrets de son utilisateur. Les messages qu’il contient sont révélateurs à plus d’un titre. Ils dévoilent les différents visages d’un homme ou d’une femme qui, pourtant, peut être d’apparence pudique ou, du moins, réservée. Certains communiquent par texto pour donner libre cours à leurs fantasmes. On ose de manière étonnante. Les messages constituent souvent un jeu d’amour, ou d’humour, quand ce ne sont pas des interminables questions-réponses. C’est aussi une façon de rester en contact permanent avec une personne qu’on aime. On veut tout le temps savoir où elle est, et ce qu’elle fait. Aujourd’hui, grâce au 3G, on surveille de plus près l’être aimé.

Tout se raconte à travers le téléphone portable aujourd’hui. Ce petit appareil sophistiqué est certainement  très utile et bénéfique. Il a de multiples avantages. Il dérange aussi. Surtout quand on parvient à entrer dans le jardin secret des utilisateurs gagnés par le virus de l’adultère. Et Dieu sait qu’ils sont nombreux! …

 


Deisgned & Developed by Mauriweb Network Services, Maintained by Star © 2001